Référencement

Comment améliorer l'arborescence de son site web en ligne ?


Publié le 19 Avril 2022

L’arborescence d’un site web ressemble à un arbre. D’ailleurs, ces deux mots appartiennent à la même famille. Mais quand l’arbre hiérarchise des branches de plus en plus fines, l'arborescence d’un site web hiérarchise des pages de plus en plus spécifiques. De ce fait, vous devrez organiser vos idées afin d’améliorer l'arborescence de votre site web en ligne. Et c’est ce que nous allons faire ensemble dans cet article !

Quel est le rôle de l’arborescence de son site web en ligne ? 


Vous pouvez faire le test : lorsque vous consultez un site, vous avez toujours affaire à un menu. Celui-ci contiendra des catégories qui facilitent votre navigation (celle des internautes), mais aussi celle des moteurs de recherche ! 


Ainsi, améliorer l'arborescence de son site web en ligne est aujourd’hui un objectif partagé par de nombreux webmasters. L’objectif ? Obtenir le site le plus fluide et la navigation la plus instinctive possible, aussi bien sur ordinateurs, tablettes et mobiles !


Dans cet article, nous allons vous expliquer comment améliorer l'arborescence de son site web en ligne.


Comment préparer une arborescence judicieuse ? 


Pour que les clients comprennent vite la structure de votre boutique en ligne, guidez-les pas à pas. Imaginez que vous rangiez des livres dans une bibliothèque et que les catégories représentent les étagères. Choisissez bien les noms des sections afin que tous vos produits soient repérables le plus facilement possible. 


1. Schématiser l'arborescence son site web en ligne


Tout d’abord, commencez par schématiser l’arborescence de votre site web


Pour cela, examinez tous les produits qui y figureront et essayez de les diviser en sections et sous-sections logiques tout en respectant ce schéma :

Comme vous pouvez le voir, vous devrez choisir les catégories principales ainsi que les sous-catégories de chacune d’entre elles. Bien sûr, les sous-catégories peuvent aussi avoir des sous-catégories. Mais attention : plus la page est profonde dans le site, moins elle génère de visites


2. Sélectionner avec soin les noms des catégories principales 


Les catégories principales (catégories 1, 2, 3 sur le schéma ci-dessus) sont visibles au premier coup d'œil. Ainsi, elles doivent absolument correspondre aux catégories les plus importantes et les plus populaires.


Si votre gamme de produits est très diversifiée, choisissez des noms de catégories larges mais explicites. Par exemple, sur le site de l'avant gardiste, les titres des catégories sont évocateurs :

Les boutiques de vêtements en ligne contiennent généralement les catégories principales FEMME, HOMME et ENFANT. Puis, les sous-catégories correspondent aux vêtements vendus : jupes, robes, pantalons, chemises, pulls, etc.


En définitive, les catégories de l'arborescence doivent donner une information claire sur ce que l’internaute y trouvera. 


Comment optimiser les catégories de son site e-commerce pour les robots des moteurs de recherche ?


Une fois que vous avez schématisé l'arborescence de votre site web en ligne, vous devrez faire le nécessaire pour l'optimiser pour le référencement. Ainsi, les SERPs pourront les explorer et les indexer correctement. Voici 8 astuces qui contribueront à la génération de trafic organique vers votre e-commerce.


1.   Optimiser les mots-clés de l’arborescence de son site web en ligne


Optimiser les mots-clés de l’arborescence de son site web est essentiel pour gagner en visibilité. 


Recherchez plusieurs expressions clés qui reflètent fidèlement le contenu de vos catégories et sous-catégories. Puis, analysez les performances SEO de ces expressions pour réserver les plus compétitives d’entre elles aux catégories principales. 


N’oubliez pas de soigner les métadonnées de chaque page de votre site en incluant des mots clés pertinents dans le méta title, la méta-description, ainsi que dans l'URL. En effet, cela augmentera l’intérêt de votre page et renforcera votre stratégie SEO


À éviter :

  • L’utilisation d’un même mot clé pour une catégorie et une sous-catégorie ;
  • Le bourrage de mots clés ; 
  • La création excessive de sous-catégories. 



2. Rédiger une description par catégorie

Les descriptions des catégories peuvent être très utiles pour gagner en visibilité dans les résultats des moteurs de recherche. Notamment si de nombreuses autres boutiques proposent les mêmes produits que vous. 


En effet, si les noms de vos catégories et sous-catégories sont très similaires à ceux d’un autre site, leurs descriptions vous aideront à vous démarquer. De surcroît, les informations proposées dans les descriptions seront pertinentes pour les visiteurs de votre site. Par exemple, il est possible d’y faire figurer les matériaux, les spécificités techniques ou la méthode de fabrication des produits.


Bon à savoir : idéalement, les descriptions des produits doivent contenir au moins 2500 caractères. 


3. Afficher le nom de la catégorie dans le titre H1


Le nom de la catégorie doit toujours être visible sur la page concernée et plus spécifiquement dans le titre H1. Ainsi, les robots recevront le signal qu'il s'agit du nom principal de la page. Enfin, placez l'en-tête H1 au-dessus de la liste des produits et distinguez-la du reste du contenu de la page web.


Attention : veillez à toujours placer un seul titre H1 par page (dans le texte et dans le code HTML), qu’il s’agisse d’une catégorie ou d’un article. 


4. Créer un fil d'Ariane


Vous connaissez l’expression “perdre le fil” ? Eh bien, le fil d’Ariane d’un site vous permet de toujours garder le fil et le contrôle sur votre navigation. 


De surcroît, ce fil aide les utilisateurs et les robots à :

  1. Naviguer plus facilement dans la boutique ou sur le blog ;
  2. Trouver des sous-pages spécifiques ;
  3. Revenir à des endroits déjà visités en cas de besoin ;
  4. Comprendre l’arborescence du site.



5. Ajouter ses produits dans les bonnes catégories 


Vous êtes e-commerçant ? Alors, vous devrez ajouter vos produits à vos nouvelles catégories. Ici, aucune difficulté à prévoir. Vous devrez simplement veiller à choisir la bonne catégorie. Parfois, certains produits atterrissent dans les mauvaises catégories, ce qui ternit l’expérience des clients. 


Non seulement cela induit les utilisateurs en erreur, mais cela entraîne également une mauvaise compréhension du contenu de la page par les moteurs de recherche. Veillez donc à bien vérifier le nom de la catégorie avant d’ajouter les produits. Et si vous utilisez des bases de données externes, vérifiez périodiquement le contenu de la catégorie pour voir s'il y a des erreurs.


6. Choisir une URL canonique (favorite)


Une URL canonique (ou la balise rel=canonical) est considérée par les moteurs de recherche comme la plus représentative des pages en double sur votre site. Ainsi, elle sera affichée en première position dans les résultats de recherche. 


De plus, la page avec la balise rel=canonical dans sa section <head>...</head> sera plus souvent indexée que les autres. Choisir une balise canonique peut donc être une très bonne idée pour donner une indication supplémentaire aux SERPs quant à l’arborescence de votre site web en ligne. Et si vous n’en définissez pas une, Google le fera (mais pas forcément sur la bonne page).


7. Classer ses articles de blog dans des catégories 


De la même façon que pour ses produits, il est essentiel de classer ses articles de blog dans des catégories. Ainsi, ils sont plus facilement identifiables pour les utilisateurs et indexables pour les robots. 


Mais attention à ne choisir qu’une seule catégorie par article. Sinon, cela risque d’affecter négativement leur référencement. Enfin, sachez que certains CMS classent systématiquement les articles dans la catégorie “non classée”, notamment WordPress. Pour y remédier, ajoutez des nouvelles catégories et supprimez celle-ci. 


Le saviez-vous ? Neticom est un service de création et de développement de sites web. Nous créons des interfaces ergonomiques et faciles à prendre en main qui répondent à vos besoins. 


8. Gérer son sitemap XML


Le sitemap XML est un fichier qui fait office de “plan” de votre site. Il liste toutes les pages de votre site de façon claire et structurée. Normalement, l’adresse d’une nouvelle page s’ajoute directement au sitemap dès sa création. Mais il est possible de modifier son sitemap pour exclure certaines pages ou indiquer des priorités dans les pages à indexer.


Attention cependant à ne pas modifier votre sitemap XML si vous n’avez aucun savoir-faire en informatique. Seuls les webmasters professionnels peuvent gérer un sitemap sans prendre de risques. En cas de mauvaise manipulation, votre sitemap pourrait nuire à votre référencement. Ainsi, il est préférable de consulter ou de faire appel à un professionnel pour gérer le sitemap. 


Améliorer l'arborescence de son site web en ligne : c’est à vous de jouer ! 


Pour améliorer l’arborescence de votre site web en ligne, vous devrez d’abord préparer le terrain en schématisant vos pensées. Pour cela, vous pouvez utiliser la bonne vieille méthode (papier et stylo) ou créer une arborescence sur un outil en ligne comme Canva.


Puis, vous devrez choisir des mots clés évocateurs pour faciliter la navigation des internautes et des moteurs de recherche. Dans cette optique, optez pour un outil comme Google Ads, SpyFu, Ubersuggest, Keyword Tool ou encore WordStream. 


En somme, accordez une attention particulière à la structure de votre site pour qu’elle soit à la fois SEO-friendly et conviviale


Et pour aller plus loin, découvrez comment créer une architecture de site internet efficace


Vous recherchez un prestataire spécialisé dans le développement de site pour chouchouter l’arborescence de votre site ? Contactez-nous 😉 Chez Neticom, nous disposons des compétences nécessaires pour optimiser les performances de votre site, tant sur le fond que sur la forme.

Libérez la puissance du blog d'entreprise !

Obtenez votre rédacteur de contenu professionnel dédié pour vous aider à augmenter la présence de votre entreprise sur internet.