Référencement

9 règles à connaître pour réussir sa stratégie SEO


Publié le 04 Mars 2022


Rédiger et publier du contenu sur le web implique de nombreux enjeux. Le SEO en fait partie : cet acronyme de Search Engine Optimisation désigne en français l’optimisation des moteurs de recherche. En d’autres termes, le SEO est une technique de référencement naturel qui permet de placer un site ou une page web en tête de positionnement dans les moteurs de recherche. Ces articles sont donc les premiers à apparaître sous les yeux d’un internaute en pleine navigation. Il est donc nécessaire de savoir maîtriser cet art du référencement naturel pour répondre aux enjeux du net et satisfaire les clients !

Pourquoi le maillage interne est-il important sur un blog d'entreprise ?

1. Préparer sa stratégie SEO en fonction de sa ligne éditoriale


Une stratégie SEO ne s’improvise pas. Pour qu’elle soit optimale, il est nécessaire de s’organiser et de préparer sa stratégie de contenu en fonction des normes SEO. Pour définir votre ligne éditoriale, plusieurs questions doivent être posées. Quels sont vos objectifs ? Quel est le public visé par votre rédaction ? Si votre texte est la commande d’un autre, quelles sont les attentes de votre client ? Il est nécessaire de savoir répondre à toutes ces questions pour savoir quelle stratégie SEO adopter. Ainsi, le premier enjeu réside dans votre ligne éditoriale : c’est la marche à suivre tout au long de votre rédaction.

 

2. Définir la forme de son contenu SEO


Sur le web, plusieurs types de contenus existent. Que vous rédigiez un article de blog, une fiche produit, un tutoriel ou une page web, il est nécessaire que votre stratégie SEO s’adapte à la forme de ce contenu. À chaque forme conviennent une structure, un nombre de mots, une présentation adéquate.

Chaque forme de contenu doit être optimisée de la manière suivante pour que le référencement SEO soit opérationnel :

  • un contenu de qualité ;
  • des titres accrocheurs ;
  • des images optimisées ;
  • une structure balisée selon le formatage HTML.


Les images optimisées renvoient à des images bien choisies, libres de droits et cadrées pour qu’elles apparaissent entièrement sur tout type d’appareil numérique. Elles incluent également une balise “alt” qui permet de donner une description à chaque image.

 

3. Définir les mots-clés de sa stratégie SEO


Les mots-clés sont le cœur d’une optimisation SEO. Ce sont les mots les plus importants de l’article : vous devez les sélectionner en fonction du sujet que vous traitez. Ensuite, utilisez-les régulièrement et placez-les à des endroits stratégiques : dans les balises titles et meta-descriptions, dans les titres et dans les URL principalement.


Ces mots-clés font partie d’un seul et même gap sémantique : il s’agit des synonymes, du champ lexical ou des termes équivalents aux mots principaux de votre article. Cela permet de ne pas répéter systématiquement les mêmes termes. Par exemple, pour un article traitant du sujet “mariage”, des termes comme “fêtes”, “cérémonie”, “noces” ou encore “soirée de mariage” peuvent être disséminés dans le contenu optimisé SEO.

 

4. Utiliser les balises HTML pour optimiser son texte SEO


Si votre rédaction fait l’objet d’une commande, le client est susceptible de fournir la structure de son texte. Si ce n’est pas le cas, il est nécessaire de faire preuve d’ingéniosité pour que la structure de votre texte soit optimisé SEO. Voici un exemple :

  • Un titre : il est tagué H1 par le formatage HTML ;
  • Une introduction ou un chapeau introductif : c’est un résumé du contenu qui va suivre ;
  • Des titres de sous-parties : ils sont tagués H2. S’il y a des sous-parties, leurs titres sont tagués H3, et ainsi de suite ;
  • Des paragraphes de chaque partie : c’est le contenu de votre article ;
  • Une conclusion : elle résume le contenu de votre article.


Il est nécessaire de bien choisir les titres et les sous-titres de son article pour une bonne optimisation SEO. Ce sont ces titres tagués Hx qui permettent à Google et aux internautes de repérer votre article : il est important de les soigner.


De plus, veillez à ce que votre rédaction soit aérée. Évitez les gros blocs et faites en sorte qu’un paragraphe renvoie à une idée. Un texte bien présenté et lisible doit être au cœur de votre stratégie SEO.

 

5. Faire du linking interne pour le référencement SEO


Le linking interne est également appelé “maillage interne” : il s’agit de l’intégration de liens dans un contenu web. L’utilisation de ce maillage interne peut intégrer votre stratégie SEO pour accroître la visibilité de votre site en renvoyant les internautes d’une page web à l’autre.

Grâce au linking interne et aux stratégies de netlinking, l’autorité de votre site internet est transmise d’une page web à l’autre. Ces liens facilitent le travail des robots d’indexation dans leur exploration de votre site internet, qui est ainsi indexé plus rapidement. De plus, ces liens internes servent de guides aux visiteurs de votre page vers d’autres contenus de votre site internet. Grâce à cette étape du référencement SEO, vous favorisez vos chances d’accrocher les internautes et vous leur permettez de rester plus longtemps sur votre site.

Image alt

6. Éviter le Duplicate Content de son contenu SEO


Dans le monde numérique, certaines tendances au duplicata peuvent apparaître. Le Duplicate Content renvoie spécifiquement au copié/collé d’un contenu web sur un autre site. Cette pratique est à proscrire : en plus d’être pénalisé par les moteurs de recherche pour cet abus, vous vous décrédibilisez aux yeux de votre client ou des internautes. De plus, les logiciels de surveillance antiplagiat sont de plus en plus utilisés pour éviter le Duplicate Content. Si vous souhaitez vous inspirer du contenu d’un autre site pour votre rédaction, veillez à reformuler les phrases et à changer de termes pour que votre référencement SEO ne soit pas pénalisé.

 

7. Analyser les mots-clés et les stratégies SEO des concurrents 


On appelle “veille concurrentielle” le fait de surveiller les stratégies des autres clients. Cette pratique permet à la fois de s’inspirer de ce que les autres font de meilleur, et d’éviter les erreurs qu’ils peuvent commettre.


L’outil SEMrush permet par exemple d’avoir accès aux mots-clés utilisés par vos concurrents dans un article. Vous pouvez vous inspirer de ces mots-clés pour les intégrer à votre stratégie SEO. Cela vous permet d’élargir votre gap sémantique et de séduire davantage de visiteurs grâce à la pluralité de synonymes que vous employez. Votre référencement SEO s’en trouve ainsi amélioré.


D’autres étapes de veille concurrentielle peuvent être ajoutées à l’étude des mots-clés. Vous pouvez notamment vous intéresser au contenu des articles de vos concurrents. Observez la fréquence d’apparition de leurs mots-clés, le placement des mots-clés dans leur contenu ou bien le nombre de mots de leur article. Ces informations peuvent se révéler utiles pour choisir quelle stratégie SEO adopter par la suite.


8. Utiliser des outils d’audits SEO


Des outils SEO payants et gratuits sont disponibles sur le net pour optimiser votre contenu web. Ils sont très efficaces. Ils analysent la qualité de votre contenu rédactionnel, la pertinence des informations que vous apportez et les meta-descriptions ou images que vous incluez à votre contenu optimisé SEO. Grâce à leurs analyses et aux conclusions que vous en tirez, vous pouvez bénéficier d’un meilleur référencement naturel sur les moteurs de recherche.

Certains de ces outils permettent d’optimiser votre contenu SEO, comme Screaming Frog SEO Spied, Thruu ou encore Yooda Insight.


D’autres outils d’audits se consacrent essentiellement sur le SEO off-site. Il s’agit des points faibles que peut rencontrer votre stratégie SEO. Grâce à Open Link Profiler ou à Majestic Backlinks Analyzer, vous avez une chance de rectifier le tir et d’améliorer votre stratégie SEO.

 

9. S’approprier son style de rédaction conformément aux règles du SEO


Bien entendu, toute rédaction nécessite avant tout une certaine aisance rédactionnelle. Votre syntaxe, votre orthographe et votre grammaire doivent être irréprochables pour séduire les internautes.

La pratique est la meilleure des façons pour s’approprier son style rédactionnel. Des automatismes se forment et représentent un gain de temps considérable. Par conséquent, vous pouvez accorder davantage de temps à l’optimisation SEO de votre texte.


Chacun possède son propre style rédactionnel. Pour qu’il soit adéquat avec une stratégie SEO, quelques règles doivent être respectées : éviter les lourdeurs et les phrases trop longues, apporter rapidement les informations, privilégier des formulations concises… Votre texte doit être lisible aussi bien dans sa forme que dans son fond : utilisez un vocabulaire simple et vulgarisez les propos les plus techniques. De cette manière, votre contenu peut s’adresser à une plus large audience. Bien sûr, il doit s’adapter avant toute chose au public cible que vous avez défini dès l’étape n°1 !

 

En somme, votre stratégie SEO doit suivre des règles d’or précises pour que le référencement naturel de votre site soit optimisé. Soyez organisé et rigoureux, utilisez les outils numériques à votre disposition et restez attentif au contenu de vos concurrents pour apprendre, évoluer et optimiser votre positionnement sur les moteurs de recherche.

Libérez la puissance du blog d'entreprise !

Obtenez votre rédacteur de contenu professionnel dédié pour vous aider à augmenter la présence de votre entreprise sur internet.